La côte Amalfitaine 4 mai au 12 mai 2019

randonnées et gourmandises à l'italienne

Sur le versant sud de la péninsule de Sorrente, la corniche génère une côte très découpée qui n’offre pas beaucoup d’espace pour l’habitat humain. La montagne baigne volontiers ses falaises de nature calcaire et dolomitique dans le grand bleu. Dès lors, chaque mètre carré compte. Il y a des villages qu’on ne pouvait atteindre jusqu’au siècle dernier que par mer ou par les sentiers. On passe des buissons luxuriants, aux oliviers et vignes et surtout aux citronniers, qui sont les joyaux de la côte ! Ils sont supérieurs à tous les autres, parce qu’ils sont les plus juteux, les plus parfumés. Le “Sfusato amalfitaine” est très recherché pour ses délicatesses. Du fait de la pente parfois très marquée des terrains, les plantations sont installées en terrasses, fermées latéralement par des murets de contention, qui constituent une caracté- ristique prédominante du paysage de toute la zone côtière (« les jardins de citrons de la péninsule Amalfitaine » universellement connus).

La cuisine locale est surtout celle napolitaine, à base de produits de la mer. Les citrons sont souvent utilisés pour la préparation de plats. Les chefs d’Amalfi sont des artistes qui capturent les parfums de la mer, des épices et de toutes les bonnes choses qui servent à préparer des plats savoureux avec un bon vin de la région, des gâteaux aux citrons et raisins, des glaces. La liqueur de Limoncello est le point final à tout repas dans le Golfe de Sorrenten.

Amalfi, Ravello, Positano si la côte est belle, Amalfi représente l’apogée de cette beauté, les maisonnettes soignées et disposées en grappes sont plaquées sur les flancs de la montagne. À chaque pas, dans chaque ruelle, on découvre la vie de ses habitants. Au retour des randonnées, on se retrouve sur la terrasse d’Andrea Pansa pour une pâtisserie divine ou une glace.

Ravello est perché sur l’éperon rocheux qui sépare deux vallées. Ravello domine du haut de son splendide isolement rupestre. De nombreux édifices civils et religieux caractéristiques de la corniche témoignent encore aujourd’hui de l’opulence atteinte au Moyen-Âge par les familles marchandes. Positano en forme de coquillage inversé incrusté dans la montagne, du haut du village, un réseau d’escaliers, très serrés et pittoresques, nous donne l’impression de nous trouver face au décor d’une crèche géante.

Positano se colore de blanc, d’ocre, d’ambrer et de rouge brique. Ses ruelles resserrées, ses passages voûtés, ses escaliers abrupts s’entremêlent dans un véritable labyrinthe vertical.

Pompéi est un site archéologique situé sur la côte ouest de l’Italie, au sud de Naples dans la baie du même nom. Installée dans la Campanie la ville de Pompéi était au cœur d’une riche région que les Romains qualifiaient de « Terre des dieux » pour sa fertilité, sa proximité de la mer et son climat. Par son état de conservation après avoir été momifiée sous un déluge de cendres, Pompéi constitue un étonnant témoignage ponctuel de la civilisation romaine. Il est maintenant possible de remonter plus loin dans le temps,aux origines de la ville. Il a ainsi été retrouvé, en certains endroits, jusqu’à trois couches de sédiments correspondant à trois siè- cles bien distincts, les VIIIe, IVe et IIe siècles av. J.-C., fournissant des informations précieuses sur la colonisation de la région avant l’ère romaine. Les fouilles ont mis au jour une ville endormie au moment exact de l’éruption du Vésuve, il y a plus de 1 900 ans. Les cendres qui ont brûlé tous les tissus vivants, s’y sont déposées, créant à la fois une gaine protectrice et un moule de l’objet détruit. L’état de conservation du site provient aussi de la couche de cendres qui, allant jusqu’à 20 mètres (soit l’équivalent d’un immeuble de 6 étages) ou 3,3 km³, a recouvert le site et l’a protégé des pillages. Figés d’abord par les cendres et lapilli qui ont recouvert la cité, les habitants de Pompéi le furent ensuite par des moulages en plâtre, et on peut les voir aujourd’hui dans l’attitude où la mort les a surpris. Certains tentèrent de s’enfuir, de protéger leurs enfants ou de mettre leur magot à l’abri. Les archéologues estiment entre 15 000 et 20 000 le nombre de victimes liées à l’éruption.

Capri luxuriante, extraordinaire, au climat doux. D’origine calcaire, Capri est l’île méditerranéenne qui a vu passer des intellectuels, des artistes et des écrivains, tous extasiés par sa beauté magique. Un mélange d’histoire, de nature, de mondanité, de culture, d’évènements, que l’on rencontre tous les jours et qui ont donné naissance au mythe de Capri. Ses dimensions sont de 6 km de long sur 3 de large. Connue depuis l’Antiquité pour sa beauté, elle est un lieu de villégiature dès l’époque romaine. On la connaît particulièrement pour les faraglioni deux rochers émergeant de la mer. Mais l’île possède de nombreux autres intérêts comme la Marina Piccola, le belvédère de Tragara, la grotte bleue (Grotta Azzurra) Marina Grande est l’escale principale pour ceux qui arrivent de la mer. On est stupéfié par la quantité de bateaux. En parcourant une rue panoramique suggestive mais raide pour arriver à la célébre Piazzetta et observer les gens. Puis on peut parcourir les ruelles pour aller voir l’Arche Naturel, qui se trouve deux-cents mètres au-dessus du niveau de la mer.

Les points forts de ce petit paradis :

9 jours / 8 nuits

• Visites d’Amalfi, Atrani, Ravello, Praiano, Positano, Minori

• Une demi-journée sur l’île de Capri

Votre hôtel **** au bord de mer à Amalfi ou maison, appartements

Soirées gastronomiques dans les restaurants d’Amalfi

• 6 randonnées sur la côte (le célèbre sentier des Dieux)

• Des randonnées de niveau facile

• La visite du site de Pompéi

• Deux croisières en bateau le long de la côte

• Les transferts en bus locaux, trains

• Une journée de libre pour faire des emplettes

• Visite du musée du papier d’Amalfi

• Une semaine de détente au bord de la Méditerranée

• En 3 heures, vous serez déjà en bord de mer

Le prix de frs 2190.-

Le prix par personne comprend :

• Le vol de Genève à Naples pour l’aller le retour sur Bâle

• 8 nuits en chambre à deux lits, 3 lits, balcon sur mer! ou maison, appartements

• 7 petits déjeuners buffets à l’hôtel ou sur la terrasse

• Les transferts pendant le séjour en bus locaux, trains

• Deux croisières au programme

• Les excursions selon le programme

• Entrées à Pompéi, musée du papier, villa Cimbrone

• Votre accompagnateur pendant le séjour, guide audio à Pompéi

• Souvenir en film et diaporama de vos vacances

Le prix ne comprend pas :

• Les repas de midi et du soir (Soirées culinaires aux restaurants de votre choix)

• Les boissons et dépenses personnelles

• Assurances annulation et rapatriement

• Tout ce qui n’est pas indiqué dans “ Le prix par personne comprend “

Participants 6 / 9

Les randonnées sur la côte Amalfitaine

4 mai au 12 mai 2019

Samedi 4 mai : Départ de Genève pour Naples, transfert pour votre hôtel en bord de mer à Amalfi

Dimanche 5 : Visite du musée du papier et randonnée dans la vallée des moulins par le balcon inférieur puis jusqu’à une tour qui surplombe la côte. 510m + / – 5heures

Lundi 6 : Montée jusqu’à Ravello, visite du village, la villa Cimbrone et descente en escalier dans les citronniers jusqu’à Minori, Maiori, 500m + / – 4heures

Mardi 7 : Le célèbre sentier des Dieux entre terre et mer qui plonge sur la côte jusqu’à Positano, 245m + / – 860m 4heures. Après-midi emplettes et baignade à Positano. Retour en bateau

Mercredi 8 : Journée à Pompei, 1h de bus local et 30 min de train pour le site de Pompéi, visite libre guide audio.

Jeudi 9: Journée de libre (Possibilité de retourner à Positano pour les plages et magasins en bateau ou bus) ou belle randonnée entre deux fjords le long de la côte 575m + / – 5h30

Vendredi 10 : Croisière 1h30 pour Capri, balade sauvage vers les célèbres rochers, 420m + / – 4h30

Samedi 11 : Randonnée panoramique sous le sentier des Dieux vers une église perchée sur un rocher, jusqu’à une crique, 500m + / – 600m 3h30, fin de journée libre à Amalfi

Dimanche 12 : Départ pour l’aéroport, selon les horaires de vols.

Les sentiers sont le plus souvent des escaliers réguliers qui étaient les seuls moyens, et encore aujourd’hui, d’atteindre certains villages. On croise souvent des personnes locales d’un certain âge qui utilisent encore ces sentiers. Le programme est à titre indicatif, il peut changer pour des causes météorologiques, maritimes, sentiers fermés, transports publics, etc.