Randonnées aux Lofoten, Norvège

17 juin au 1 juillet 2018

Les Lofoten sont réputées pour leur bonne pêche, la beauté de leur paysage naturel et leurs petits villages pittoresques. En été, le soleil ne se couche jamais sur les plages blanches aux eaux vertes et claires et la mer grouillant de poisson.  Les montagnes imposantes aux sommets escarpés reflètent l’éclat rougeâtre du soleil de minuit.

Des paysages et des lumières exceptionnels. Ici vous trouverez d’immenses plages de sable blanc, de petits ports aux maisons colorées blotties au fond de minuscules fjords, des vallées étroites peuplées de quelques fermes isolées, des plaines verdoyantes ou fleuries, des lacs de montagnes, des cascades tumultueuses, des sommets vertigineux et enneigés,  le tout baigné dans une lumière boréale qui fait le bonheur des photographes. La diversité des paysages, l’omniprésence de la mer et de la montagne ainsi que la pureté de la lumière, sont uniques au monde.

 

Les points forts de ce voyage :

  • Si vous êtes à la recherche d’expériences inoubliables en plein air, dans les Lofoten, vous ne serez certainement pas déçu.
  • Ce joyau de nature à l’état sauvage vous offre des paysages de montagnes majestueuses, des fjords d’un bleu profond.
  • Vous pouvez admirer le soleil de minuit vers la fin juin
  • Des hébergements confortables en maisons de pêcheurs en bord de mer

Prix 3790.- par personne

Le prix comprend

• Le vol aller-retour avec escale à Oslo ou Stockhlom
• Taxes d’aéroports, les suppléments carburants
• Le ferry aller-retour Bodo à Moskenes de 3h00
• Les 14 nuits en Rorbu, Sjøhus, auberges de Jeunesses
• Les 13 repas du soir et les petits-déjeuners
• Les transports en voiture selon le programme
• Votre accompagnateur de randonnée
• Les randonnées selon le programme

Le prix ne comprend pas

  • Assurances annulation & rapatriement
  • Les dépenses personnelles
  • Les boissons, les pique-niques du midi pendant toute la durée du séjour
  • Un livre album de photo sur votre voyage entre frs 120.- et frs 200.-
  • Les repas et boissons durant les vols internationaux et intérieurs
  • Tout ce qui n’est pas indiqué dans “ le prix comprend “

Inscription 9 / 0

Les randonnées aux Lofoten

17 juin au 1 juillet 2018

Dimanche 17 vol de Genève pour Bodo, avec escale à Oslo, Norvège

Bodo est le point de départ pour les îles Lofoten, le charme de la ville réside essentiellement dans son cadre : des pics déchiquetés se détachent au loin sur un ciel infini. Hôtel au centre-ville.

Lundi 18 matinée 3h de traversée de Bodo à Moskenes. Depuis le ferry, la première vision sur les îles Lofoten est inoubliable. La morphologie montagneuse et anguleuse s’étire contre l’horizon tel un dragon de mer hérissé, à se demander comment des êtres humains peuvent vivoter dans un tel environnement, en apparence si inhospitalier. L’endroit est d’une rare beauté.

Les Lofoten demeurent commercialement très actives. Chaque hiver, l’arrivée du Gulf Stream dans les eaux glacées de l’océan Arctique provoque la migration des bancs de cabillauds de la mer de Barents. Depuis des siècles, les pêcheurs de la côte nord du continent profitent de ses bienfaits. Bien que les stocks de cabillauds se soient effondrés ces dernières années, la pêche reste, avec le tourisme, la principale industrie des îles, comme en témoignent les séchoirs en bois dans presque tous les villages.

Direction Reine pour notre logement (Les rorbuer sont aujourd’hui des hébergements prisés, de même que les sjohus). Le terme rorbu désignait jadis une petite cabane de pêcheur peinte en rouge. Aujourd’hui, il s’emploie pour tout bâtiment en bois rouge sombre ou ocre, des anciennes cabanes aux simples maisons de vacances et aux luxueux bungalows. Une sjohus (maison de la mer) était traditionnellement un long bâtiment sur les quais, où était débarqué le poisson et où vivaient les employés des pêcheries. Certains ont gardé leur caractère, d’autres ont été transformés en lodges.

Á est un véritable bijou, un ravissant village de pêcheurs préservé, avec une rangée de rorbuer rouges, le long du rivage et des séchoirs à morue. En son temps un important port de pêche (jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, plus de 700 000 morues séchaient alors sur des cadres).

Lundi 18 Après-midi visite de Á et Reine

6 nuits à Reine en Sjohus ou Rorbuer

Mardi 19 cette randonnée très appréciée par les locaux, vous fait découvrir la belle baie de Kvalvika, littéralement «  crique des baleines «  avec  ses falaises de granit anthracite et sa plage de sable blanc. Du sommet vous avez une vue imprenable sur cette baie aux eaux émeraude et sur la mer. + / – 760m 6h30 

Mercredi 20 du sommet de Munkan, par temps dégagé, vous aurez sans conteste la plus belle vue sur le sud des îles. Elle permet de traverser des paysages très différents, en partant pratiquement du niveau de la mer et en se terminant dans des paysages dignes de la haute montagne. Au sommet, à seulement 775m, on a l’impression d’être sur le toit du monde et le panorama à 360° est extraordinaire. + / – 1060m 9h

Jeudi 21 Hestraeva est une montagne facile d’accès et dont le sommet réserve d’étonnantes surprises géologiques, dans un paysage lunaire et des panoramas sur la baie et ses eaux turquoise + / – 600m 4h

Visite du Nusford Enclavé entre de vertigineuses falaises de roc et bercé par le cri des mouettes. Tout autour d’un quai en bois, en forme de fer à cheval, l’adorable village Nusford que de nombreux artistes considèrent comme l’essence des Lofoten.

Vendredi 22 Blotti au fond du Bunesfjorden, le village de Vinstad est un petit paradis accessible uniquement par bateau. Ce petit village est le point de départ vers la belle plage de Bunes et la montée sur la selle qui offre des vues superbes sur les différents bras du Reinefjord, qui est sans conteste le plus spectaculaire de l’archipel. + / – 690m 5h40

Samedi 23 Le sommet de Volandstinden se dresse tel l’aileron d’un requin au-dessus du Torsford. Quand on le contourne par la route, il semble inaccessible et pourtant un passage sans difficulté nous amène jusqu’à son sommet. La vue vers le large, y est fabuleuse. + / – 600m 4h

Dimanche 24 Transfert vers Ballstad est l’un des plus grands villages de pêcheurs des Lofoten. On trouve ici une usine de fabrication d’huile de foie de morue, un chantier naval, une galerie d’art, des cafés, des restaurants et plusieurs centres de location de cabanes de pêcheurs. Ballstad a été la première à proposer ce type d’hébergement.

Cette randonnée facile vous fait découvrir un plateau d’alpage, qui malgré une altitude peu élevée, offre des vues fantastiques sur les eaux bleu turquoise des récifs et des baies en contrebas. + / – 400m 3h

3 nuits en Auberge de Jeunesse à Ballstad

Lundi 25 Une belle randonnée autour de la baie de Unstad pour découvrir cette petite vallée perdue sur la côte ouest avec son immense plage devenue aujourd’hui un spot pour des surfeurs peu frileux qui viennent y affronter les rouleaux en hiver. + / – 550m 4h

Mardi 26 cette grande colline entourée d’eau de part et d’autres est facilement accessible, grâce à son relief arrondi et au beau sentier qui la traverse. + / – 420m 3h. Petit tour vers la belle plage d’Utakleiv

Mercredi 27 Transfert de 70km. La route menant au village d’Henningsær est faite de roches, d’espaces verts et de multiples ponts que les visiteurs emprunteront pour rejoindre l’un des villages les plus fréquentés par les touristes. C’est au bout de cette route tortueuse que se cache la Venise des îles Lofoten. Entourées par les eaux du fjord, les îles constituant le village de 500 habitants sont reliées par un pont seulement depuis 1983! Puissant port des îles Lofoten, Henningsvær est le miroir de cette vie portuaire: présence de chalutiers, maisons de pêcheurs sur pilotis, culture de la morue séchée etc. Les visiteurs pourront pénétrer l’âme du village en se baladant sur les quais colorés du port, admirant le travail des marins pêcheurs. 

3 nuits en Rorbuer à Henningsaer

Jeudi 28 cette magnifique randonnée conduit au sommet de Matmora par une succession de crêtes et de plateaux. Cette montagne offre des panoramas fantastiques tout le long du parcours. Vous pouvez admirer la mer de Norvège et l’archipel des Vesteralen au nord. A l’Ouest, une grande étendue de marais entourés de sommets abrupts. A l’est une baie spectaculaire. + / – 940m 6h30

Vendredi 29 à suivre selon le programme de la semaine et météo, il y aura aussi une randonnée le soir pour voir le soleil de minuit.

Samedi 30 Route pour Reine, fin d’après-midi traversée pour Bodo, même hôtel

Dimanche 1 Départ de Bodo selon les horaires des vols et escales.

Les îles des Lofotens

le climat, etc...

Île de Moskenesoya : Le relief très découpé de cette île rend les paysages particulièrement spectaculaires. Les montagnes abruptes de granit se jettent droit dans la mer. Dans cet environnement peu propice à l’agriculture les hommes se sont installés sur la fine bande côtière au pied des sommets. L’île est essentiellement peuplée d’anciennes familles de pêcheurs.

Île de Flakstadoya : Malgré sa petite taille, Flakstadoya offre un grand nombre de possibilités de randonnée de tous niveaux et vous trouverez également les plus grandes plages de sable blanc de l’archipel.

Île de Vestvagoya : présent l’avantage d’avoir des reliefs moins escarpé que celui des îles voisines, rendent ainsi les randonnées et l’ascension de nombreux sommets accessibles. Si vous aimez les espaces ouverts et les grands horizons, cette île est faite pour vous.

Île de Gimsoya : Cette petite île se compose de deux parties distinctes, tel un petit volcan, le sommet solitaire de Hov, et une partie beaucoup plus montagneuses au sud-est. Gimsoya abrite aussi de magnifiques plages d’où l’on peut observer le soleil de minuit en été.

Île de Austavagoya : Il s’agit de la plus grande île de l’archipel. Cette île abrite la ville de Svolver, capitale des Lofoten et le village de pêcheurs de Henningvaer. L’île est encore assez peu fréquentée par les randonneurs. Qui en fait une nature encore plus sauvage.

Géographie Les îles Lofoten sont un regroupement d’îles situées au nord du Cercle Polaire, à l’ouest, entre les latitudes 67 et 68. Les îles principales sont: Austvågøy, Gimsøy, Vestvågøy, Flakstadøy, Moskenesøy, Værøy et Røst. Au total, ce regroupement d’îles fait 1227 km2 et on y compte env. 24 000 habitants. L’archipel des Lofoten s’étend tel un mur de montagnes dans la mer. La côte et les îles Lofoten sont séparées par un gigantesque fjord, le Vestfjord. Les Lofoten forment un formidable ensemble de montagnes, de sommets enneigés, de rochers, de baies abritées, de plages et de grandes étendues vierges de toute trace humaine.

Le climat : Les courants chauds du Gulf Stream aident à réchauffer le climat des îles Lofoten où la température est bien plus élevée que dans d’autres régions situées sur les mêmes latitudes telles que l’Alaska et le Gröenland. Le climat maritime des Lofoten fait que les hivers sont doux et que les étés sont relativement frais. Les mois de janvier et février sont les plus froids, avec une température moyenne de 1 degré en dessous de 0. Juillet et août sont les plus chauds, avec une moyenne de température de 12 degrés. Les mois de mai et juin sont les plus secs, avec des précipitations de 40 mm de pluie.

Rochers et paysages : La géologie des Lofoten est très intéressante. La région est dominée par des rochers erratiques datant d’il y a env. 3 milliards d’années. Ce sont parmi les plus vieux rochers du monde. Les montagnes des Lofoten ne furent cependant formées que durant l’ère glaciaire, qui prit sa fin il y a env. 10.000 ans. Lorsque la glace disparut, des pics et des flancs escarpés prirent leurs formes actuelles. Entre toutes les îles de l’archipel des Lofoten on trouve de très forts courants marins. Le plus connu est celui de Moskenes, entre la pointe sud des Lofoten (Lofotodden) et l’île de Værøy.

La vie économique La pêche d’hiver à la morue reste indispensable à la vie sociale et au peuplement des Lofoten. Des pêcheurs venus de tout le nord de la Norvège ont participé à la pêche des Lofoten durant la période de frai de la morue arctique, de février à avril. Toute pêche de ces morues a été sévèrement réglementée, y compris dans les Lofoten. Ces mesures sont nécessaires afin de préserver la population de poissons. Ces 20 dernières années la pêche aux harengs a pris une grande importance dans la région. L’élevage du saumon est lui aussi devenu un secteur d’activité considérable dans les Lofoten. L’agriculture a toujours de l’importance dans certaines régions des Lofoten, même si le nombre d’entreprises agricoles a fortement diminué ces 30 dernières années. Les Lofoten exportent des produits laitiers et de la viande: la viande d’agneau des Lofoten est réputée pour être l’une des meilleures de Norvège. L’industrie est fortement liée aux pêcheries, mais il existe également d’autres activités dans la région.

Histoire des Rorbu : Les débuts: alors qu’ils pratiquaient leur pêche quotidienne tout au long de la côte norvégienne, les pêcheurs entendirent parler de la miraculeuse pêche autour des îles Lofoten. Bateaux à rames et voiliers se mirent en route en grand nombre, navigant des jours et des semaines afin de participer à cette fameuse pêche d’hiver. Cela engendra un besoin urgent d’hébergement pour les pêcheurs. De quelle façon ce problème fut résolu durant les premiers siècles nous en savons peu, mais les sagas racontent que le Roi Øystein, au début du 11ème siècle, décida de faire construire des cabanes de pêcheurs (rorbu en norvégien) pour ces hommes venus dans les Lofoten. Cela montre déjà l’importance de cette pêche pour l’économie du pays dès cette époque lointaine.

Le nom RORBU? D’où vient ce nom? BU signifie  petite maison et a un lien avec le fait d’habiter, de vivre. Donc, une petite maison dans laquelle on vit, mais qui peut également être utilisée pour d’autres choses, par exemple cabane à outils, etc. ROR veut dire ramer ou rames. Depuis des siècles les pêcheurs utilisaient des bateaux à rames et c’est seulement au début de notre siècle que les bateaux furent munis de moteurs. En norvégien on dit littéralement «ramer à la pêche» pour désigner le fait de partir pêcher en bateau, et ceci depuis plus de trois générations. Les «rorbu» sont donc les petites maisons où habitaient les pêcheurs lorsqu’ils «ramaient à la pêche».

Renaissance et modernisation : Vers 1960, lorsque plusieurs centaines de rorbu dans les Lofoten restèrent inhabités tout au long de l’année, que plusieurs furent détruits par l’homme ou les tempêtes, on décida pour la première fois de louer une partie des rorbu les mieux conservés aux touristes venant dans les Lofoten. Depuis cette époque, le nombre de visiteurs souhaitant loger dans des rorbu a fortement augmenté et les propriétaires se sont décidés à restaurer et moderniser leurs cabanes. L’ancienne partie habitable a souvent été conservée à l’identique alors que la partie atelier a été isolée contre le froid et munie de douches, toilettes et parfois d’une chambre supplémentaire. Alors qu’à l’époque «héroïque» il était courant d’aller chercher l’eau au puits, on peut dire aujourd’hui que pratiquement tous les rorbu ont l’eau courante. Il existe actuellement entre 300 et 400 rorbu dans les Lofoten. Une centaine sont de construction récente et n’ont jamais été utilisés pour la campagne de pêche. Ils restent tout de même très populaires comme lieu d’hébergement pour les touristes qui souhaitent vivre une expérience différente pendant leur séjour. Sans cette utilisation touristique il ne resterait plus actuellement qu’une poignée de rorbu authentiques en dehors de ceux qu’on trouve dans les musées. Cet environnement et cette culture littorale ont donc été préservés grâce au développement du tourisme.

Maison de pêcheurs (Sjøhus) Dans les villages de pêcheurs on trouve de grands bâtiments conçus pour recevoir le produit de la pêche. Ils sont habituellement construits sur 2 à 4 étages et sont équipés de chambres pour loger l’équipage et les ouvriers préparant le poisson pour la commercialisation. Etant donné que ces logements étaient utilisés également par les pêcheurs ils sont souvent assimilés à des rorbu. Afin de distinguer cette forme d’hébergement des rorbu traditionnels, on utilise le terme «Sjøhus» pour ces maisons plus vastes. L’offre d’hébergement dans les Sjøhus est souvent plus moderne que dans les rorbu et les chambres plus grandes. Dans certains Sjøhus il est coutume que plusieurs locataires partagent cuisine et salon.